Le sel, ami ou ennemi ?

Rôles du sodium

​Le sel de table est en réalité composé de 40% de sodium et de 60% de chlorure. Quand nous parlons des effets du sel, il s'agit en fait de ceux du sodium.

Il est indispensable au bon fonctionnement de notre organisme : sa concentration conditionne le volume sanguin et l’eau présente dans nos cellules, il intervient dans la régulation du pH de notre organisme, il permet une bonne transmission de l’influx nerveux et la contraction musculaire…

Le sel de notre corps est éliminé quotidiennement par la sudation, l’urine et les selles. Il est donc important de compenser ces pertes.

 

*Les sportifs devront faire attention à ne pas en manquer, surtout lors d’efforts prolongés.

L’ajout de sodium sera indispensable pour compenser les pertes par la sueur, et limiter au maximum la déshydratation : on recommande environ 300-400mg de sodium/h d'effort, ce qui correspond à  800mg -1g de sel/h.

Point positif, le sel retient l’eau et permettra donc de limiter les mictions durant l’effort.

Un apport insuffisant en sodium par rapport à la quantité d’eau absorbée peut constituer une urgence médicale (troubles neurologiques (confusions, convulsions...) pouvant mener à un coma).

 

Risques d'une consommation en excès

Une grande consommation peut occasionner des problèmes de santé comme l’augmentation de la pression artérielle ainsi que des maladies cardiovasculaires.

La réduction de l'apport en sel dans l'alimentation est un élément important de la prise en charge de certaines pathologies comme l'hypertension, l'insuffisance cardiaque, l'insuffisance rénale, les œdèmes ou la prise de certains traitements comme les corticoïdes.

 

Le sel ne contient aucune calorie, en revanche, il va favoriser la rétention d’eau et la cellulite s’il est consommé en trop grande quantité.

 

Où le retrouve-t-on ?

Sel de table, pain, fromage, charcuterie, produits de la mer, œufs, ajouts dans les produits industriels ++, sauces, cubes de bouillon, eaux minérales (Vichy saint yorre, Badoit) …

 

Quelles recommandations ?

La consommation moyenne en France est de 8-9g par jour. Hors, il est recommandé d’en consommer 5-6g par jour (1g = une pincée). 

Quelques petites règles simples peuvent être mises en place au quotidien :

 

- Saler vos plats uniquement durant la préparation et de ne pas utiliser de sel à table par la suite

- Faire attention aux plats préparés et produits industriels qui en contiennent en grandes quantités et peuvent vous faire dépasser votre quota sans même en avoir rajouté vous-même !

- Privilégier la cuisine maison avec des produits bruts sera bien plus bénéfique autant en termes de composition nutritionnelle que de goût

- N’hésitez pas à mettre des épices, des herbes et des arômes dans vos plats

- Limiter la consommation de charcuterie à 150g par semaine (jambons, saucisses, lardons, bacon, viandes en conserves, saucisson...)

- Ne pas consommer plus d'une portion de fromage par jour (portion individuelle par exemple)

- Privilégier le sel non raffiné (fleur de sel ou gros sel par exemple)

- Si vous êtes habitué à consommer de l'eau gazeuse, préférer Perrier, Salvetat, Ogeu (teneur en sodium < 20 mg/L)

Pauline SCORTATORE - Diététicienne Nutritionniste

Numéro ADELI : 319505343

Numéro SIRET : 854 049293 00012