Les féculents ne font pas grossir!
 

Qui n'a pas entendu ces fameuses phrases : 

"Il ne faut pas manger de féculents le soir"

 " Le pain ça fait grossir "

Faisons le point...

Il existe plusieurs catégories de féculents :

- les céréales (riz, blé, seigle, épeautre, sarrasin, avoine, mais, orge...)

- les légumineuses (lentilles, pois cassés, haricots blancs, haricots rouges, pois chiches, fèves...)

- les tubercules (pommes de terre, patates douces, manioc et igname)

 

On les appelle les glucides complexes car ils sont composés d'amidon, un glucide absorbé plus lentement dans notre organisme que les glucides simples (glucides composés d'une seule molécule : fructose (fruits), lactose (lait), et glucose (sucre, miel, sirop d'érable, céréales très cuites...).

Les féculents sont une grande source de vitamines du groupe B.

Il sera plus intéressant de les consommer sous leur forme complète pour l'apport en fibres et en minéraux.

 

Les féculents représentent le principal carburant de notre corps car ils permettent de libérer de l'énergie plusieurs heures après un repas et vont donc éviter les fringales et les envies de grignotages. De plus, les glucides sont les nutriments majeurs du muscle, de beaucoup de nos cellules et surtout de notre cerveau.

Quand on dit que les féculents font grossir, en réalité, c'est ce que l'on met dessus qui est plus problématique : fromage ++, sauces...

La quantité consommée est également à définir en fonction de chaque personne (âge, sexe, niveau d'activité physique...)

Les féculents le soir ne vous feront pas plus grossir que le matin ou le midi, tout est une question d'apport énergétique sur votre journée.

Le fait de consommer un repas exclusivement composé de féculents ne sera pas équilibré et ne sera pas aussi bénéfique que de le consommer avec des légumes, une protéine, un peu de matière grasse etc...

                      Petit point sportif :

Notre corps est capable de stocker les glucides sous forme de glycogène (molécules de glucose associées les unes aux autres) dans le foie et les muscles : pour les sportifs débutants, ils seront davantage stocker dans le foie alors que pour les sportifs avérés ce sera plutôt dans le muscle. L'entrainement permet d'augmenter jusqu'à 50% les capacités de stockage du glycogène musculaire avec une alimentation appropriée. 

Optimiser son stock de glycogène permet pour les efforts de longues durées d'avoir suffisamment d'énergie à disposition. Il sera important de bien s'hydrater également car chaque gramme de glucose nécessite 3g d'eau pour être stocké.

Par ailleurs, les glucides favorisent la synthèse des protéines via l'insuline et donc permettent un gain de masse musculaire.

 

Pauline SCORTATORE - Diététicienne Nutritionniste

Numéro ADELI : 319505343

Numéro SIRET : 854 049293 00012